fbpx

Dans la sphère périnéologique, nous sommes amenés à rencontrer des femmes présentant des troubles d’ordre sexologique. 

Les problèmes que l’on rencontre (chez la femmes) le plus fréquemment en consultation sont le vaginisme, les douleurs pendant les rapports sexuels, l’absence de plaisir lors des rapports et l’absence de libido.

Mais la sexualité est un domaine de la vie qui est très large, et tout état de mal-être lié à la sexualité, qu’il soit physique ou psychique, peut être pris en charge par un kinésithérapeute formé en sexologie. 

Toute difficulté d’ordre sexuelle qui apparaît de manière récurrente et dure depuis plus de 6 mois doit faire l’objet d’un bilan pelvi-perinéologique. Mais à partir du moment où une difficulté entraîne souffrance personnelle ou un retentissement sur le couple, même si elle dure depuis moins de 6 mois, il est légitime d’aller consulter. En règle générale, plus on consulte tôt, et plus la prise en charge sera efficace.

La rééducation offre une possibilité au patient de parler de son problème et de le traiter. Voici quelques troubles (liste non exaustive) que nous rencontrons au décours d’une consultation en pelvi-périnéologie :

  • Le vaginisme correspond à une contraction involontaire des muscles du périnée empêchant la pénétration. C’est une réaction réflexe : le corps réagit indépendamment de la volonté. Les causes peuvent être mécanique : il peut exister un hymen épais et résistant à la pénétration, ou psychologique : la contraction involontaire du périnée est traduite par une peur de la pénétration.
  • Les dyspareunies sont des douleurs durant le rapport sexuel.
  • Les vulvodynies sont des douleurs de la vulve, de type brulure qui peuvent être permanente ou simplement au contact.

Le traitement de ces affections passe par un relâchement musculaire de l’ensemble des muscles périnéaux. La respiration abdominale est une des première technique abordée pour traiter les douleurs. Elle permet une détente globale de tout le corps.

Le traitement manuel est également très efficace avec les levées de tensions périnéale, le traitement des triggers points du petit bassin, le massage et auto-massage périnéale (avec une huile neutre ou l’huile de massage du périnée de Weleda, je vous conseille la vidéo de @princespérinée à ce sujet), et la correction de la posture.

Enfin, tous les conseils à mettre en place à la maison ont une place prédominante dans la réussite du traitement.

Parmis les conseils que vous pouvez mettre en place durant le confinement vous retrouverez les dilatateurs vaginaux. Ils vont vous aider à détendre votre vagin en faisant des mouvements circulaires et de va et vient. Utilisez les dilatateurs du plus petit diamètre au plus grand, en prenant votre temps. Préférez les dilatateurs en silicone. Sur Instagram, @kinescope a fait une video très interessante à ce sujet !

Les douleurs dont nous venons de parler peuvent entrainer une diminution ou une absence de plaisir durant les rapports. De plus, l’absence de plaisir et l’absence de libido sont intimement liés. Plus vous prendrez de plaisir durant les rapports plus votre libido sera augmentée : c’est un cercle vertueux.

Il faut également noter, que la libido d’une femme peut varier durant son cycle : elle est beaucoup plus élevée durant l’ovulation par exemple. Certaines pilules peuvent diminuer la libido : n’hésitez pas a en discuter avec votre gynécologue.

En résumé, si vous présenté une baisse de libido et/ou une absence de plaisir durant les rapports, ceux-ci peuvent être liés à des douleurs de la sphère pelvienne. Vous pouvez mettre en place des auto-massages du périnée pour détendre la zone du périnée et utilisez des dlatateurs vaginaux.

Si les douleurs persistes, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en consultation vidéo pour un bilan plus approfondie et des conseils personnalisés.

Catégories : Parutions

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *